Les règles à suivre pour créer un “bon” logo

par | 15 Juil 21 | Branding & Graphisme

Si tu as créé ton logo toi-même ou si tu envisages de le faire prochainement, tu t’es déjà surement posé cette question : comment être certain.e de créer un « bon » logo. On pourrait croire qu’il s’agit d’une notion parfaitement subjective, et que finalement un « bon » logo pour quelqu’un ne le sera pas forcément aux yeux de tous. Mais pourtant, il existe de critères parfaitement objectifs pour savoir si un logo remplit, oui ou non, son rôle de vecteur de ton image de marque.

👉 Je te propose aujourd’hui de faire le tour de ces critères, de les détailler un à un afin que tu puisses te poser les bonnes questions pour te permettre de créer le « bon » logotype (voir une « bonne » identité visuelle d’une manière plus globale) dont tu as besoin pour ton activité. C’est parti ?

Qu’il repose sur une stratégie !

Avant même de commencer quoi que ce soit, il faut que tu aies bien conscience que de créer un logo pour ton entreprise, ce n’est pas faire un « joli dessin ». Avant de penser à l’esthétisme et au design de celui-ci, il va falloir faire fonctionner ton cerveau afin de se poser les bonnes questions. 🤯

Un logotype doit répondre à une stratégie de communication établie à l’avance. Pour cela, tu dois être très au clair sur ton entreprise : quelle est ta cible exactement (et on évite à tout prix le fameux « oh moi, je veux travailler avec tout le monde ! »), pourquoi as-tu choisi de proposer les prestations que tu vends actuellement ? Que cherches-tu à faire ou à apporter avec ton entreprise ? Quel est ton (ou « tes », osons voir grand ! 🚀) objectif.s à court, moyen ou long terme ?

Plus tu répondras à ces questions de façon précise, plus tu t’assureras de créer une image de marque, et donc un logotype, qui parlera de la bonne façon aux personnes que tu souhaites toucher. Sans cela, sans stratégie, tu prends le risque d’avoir une image de marque vide de sens qui ne parviendra pas à faire passer les bons messages, et donc à convaincre de futurs prospects que tu es la personne qui leur faut. N’hésite donc pas à prendre un peu de temps sur cette étape. Elle t’assure de mettre en place des fondations solides pour ton image de marque (et pour ton entreprise également par extension).

Qu’il véhicule bien les valeurs importantes à tes yeux

Et oui, c’est une autre chose importante à retenir : ton logo te permet également de véhiculer les valeurs qui comptent pour toi et qui sont représentatives de ton activité. Grâce à cela tu donnes une première image de ton entreprise et de ta personne. Cette première impression permettra déjà à tes prospects de savoir si ce sont des choses qui font écho en elles ou non (et donc si elles iront plus loin en te contactant par exemple). Autre avantage à cela : si une personne « connecte » avec toi car elle a la sensation d’avoir des valeurs communes, il y a fort à parier que votre collaboration sera basée sur une compréhension et une connivence mutuelle. N’est ce pas la meilleure des bases pour commencer un projet ensemble ? 😊

Ton logo est déjà fait ? N’hésite pas à sonder ton entourage pour vérifier que ce qu’il perçoit de ton identité correspond bien à ce que tu souhaites transmettre comme message.

Si ce n’est pas le cas, ou si tu es encore en phase de création, réfléchis aux valeurs et au positionnement pour lesquels tu veux absolument être reconnus, et commence à réfléchir aux moyens visuels d’y parvenir afin de faire les ajustements nécessaires.

Qu’il soit suffisamment intemporel

La création d’un logo prend du temps, et le déployer ensuite sur tous ses supports encore plus ! Il est donc évident que l’on n’a pas vraiment envie de le changer tous les 3 mois. D’où l’importance de réfléchir son logo de façon à ce qu’il ne soit pas l’illustration d’une « mode » graphique éphémère qui le rendrait has-been trop rapidement. 😬

Suivre les tendances est évidemment recommandé pour ne pas présenter une image de marque trop vieillotte qui ne posséderait pas les codes actuels… Mais cela peut également être dangereux lorsqu’il s’agit de tendances trop marquées, qui ne conviennent pas à tous les supports et tous les messages.

Finalement, comme souvent dans le milieu de la communication, tout est une question de dosage ! Trouver le juste milieu entre la créativité, l’originalité, et les règles graphiques connues. N’hésite pas, avant de te lancer dans création de ton logo, à faire une veille des dernières tendances graphiques, mais également des tendances qui ont l’air de se profiler pour ton secteur d’activité en particulier. Cela te permettra surement d’y voir plus clair et d’éliminer certaines options. 😉

Qu’il soit lisible

Tu n’as finalement que quelques secondes pour que ton logo fasse mouche. S’il n’est pas lisible du premier coup d’œil, tu perdras l’opportunité de marquer les esprits. Qu’est ce qui empêche généralement un logo d’être lisible ? En vrac : un manque de contraste, une typographie compliquée à lire, une baseline trop petite, un mauvais équilibre entre le visuel et le texte, un jeu graphique dans le texte qui gêne la lecture du nom de l’entreprise, un mauvais assemblage de couleurs…

Le pire ? Un logo pixellisé ! Non seulement, il manquera de lisibilité, mais en plus de ça il renverra une image non professionnelle de ton activité. 🧐 On veille donc bien à la qualité de ce dernier lors de son utilisation, quelque soit son support !

Qu’il puisse s’adapter à tous les supports

Parlons supports justement ! Je vois encore bien trop souvent des logos qui ne sont pas adaptés à certains supports. Pour éviter cela, il est utile de penser en amont aux types de supports sur lesquels l’identité sera amenée à être déployée. Tu seras alors en mesure de créer des variations et des déclinaisons de ton logo principal.

L’idée n’est évidemment pas d’avoir plusieurs logos tous différents, mais de faire évoluer celui-ci pour que la marque reste identifiable grâce à la reprise des codes graphiques le composant, tout en présentant des aménagements la rendant plus lisible ! 👍

Cela impliquera dans certains cas par exemple de supprimer la baseline, de faire une version plus arrondie, de prévoir des monogrammes identitaires, etc. Bref, de faire évoluer son identité… sans la dénaturer pour autant !

Qu’il ne soit pas trop passe-partout et bien spécifique

On a tous en tête certains codes visuels qui correspondent selon nous à certains types d’activités (la croix pour les activités médicales, la balance de la justice pour les avocats, les silhouettes de chiens et chats pour les vétérinaires, et je pourrais en citer bien d’autres comme ça, et je suis certaine que toi aussi). Il ne s’agit évidemment pas de partir complètement à contre-courant de ces codes qui sont parfaitement ancrés dans l’esprit des gens et qui sont donc des alliers précieux lorsqu’il s’agit de faire comprendre son activité en une fraction de seconde

Mais il est toutefois important de réfléchir à son identité comme quelque chose d’unique qui se doit d’être spécifique ! Jouer avec les codes, les réinterpréter pour créer cette unicité qui te présentera toi et personne d’autre, c’est tout l’enjeu de la création d’un « bon » logo. Car finalement c’est ce que l’on souhaite tous : être reconnaissable, tout en gardant ce côté unique qui nous différencie de nos concurrents ! 🙌

 ➔ Qu’il n’ait pas d’interprétation malheureuse

Terminons enfin par une touche d’humeur : les interprétations malheureuses ! Cela arrive plus souvent qu’on ne le pense. Pour la simple raison que lorsque l’on crée un logo on le fait au travers de notre propre prisme. Il est le fruit de nos idées, de ce que l’on a imaginé, de ce que l’on souhaite transmettre. On le voit donc d’une certaine façon, en ayant en main toutes les clés de son interprétation. 🤓

Or cette compréhension et cette lecture ne sera pas forcément la même chez une personne extérieure. Il arrive donc que le logo soit interprété d’une façon tout à fait différente de ce que l’on a imaginé ; voir même que certains éléments le composant soient carrément « détournés » de leur message original. 😅

Pour pallier à ça, rien ne vaut le regard extérieur de proches ou de connaissances qui auront la neutralité nécessaire pour faire ressortir toutes les interprétations envisageables qui t’auraient échappé.

À toi ensuite de faire le tri, et de voir les retours qui nécessiteraient des aménagements dans ton logo et ceux qui ne sont que le fruit d’une interprétation isolée.

Et voilà ! En veillant à répondre à toutes ces questions lors de la création de ton logo, tu devrais réussir à mettre en place une image de marque pérenne et surtout stratégiquement viable ! Une bonne façon de t’assurer d’amener à toi uniquement des prospects qualifiés… Rien que pour cela, cela vaut le coup de faire un petit audit de ton identité non ? 😉

Découvre les coulisses

Chaque semaine je partage avec toi les coulisses de ma vie de graphiste freelance, accompagné de conseils et d’outils concrets pour ton entreprise. Bonne humeur et naturel garantis !

.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *